Treize mendiants

0

Les treize mendiants font partie intégrale du réveillon provençal. Mais d’où vient ce terme de « mendiants » ?
J’ai cherché dans la littérature et sur le web. Je n’y ai trouvé que des bribes de vérité ou, le plus souvent, des vérités arrangées.


Je vous livre donc « ma » vérité sur le sujet :
l’appellation « mendiants » est à rapprocher de « la part du pauvre » qu’on se doit de toujours garder dans un repas en Provence.
Le pauvre, au fait, qui est-il?
En Provence on a pour coutume de dire « le pauvre François » pour parler d’un François décédé. Il est fort probable que cette « part du pauvre » trouve ses racines dans les anciennes coutumes païennes qui réservait toujours une offrande aux morts (ou aux esprits) lors de festivités.

Alors, au cours du Réveillon, ayez une pensée pour vos proches décédés. Selon moi, ils y participent.

Commenter l'article