Mikao Usui

0

Mikao Gyoho Usui

Il est né un 15 août 1864, première année de la période Keio Gunnen, à Yago, un village du district de Yamagata de la préfecture de Gifu. Son père était Uzaemon Tsunetan Chiba et sa mère portait comme nom de famille « Kawaai ».

Enfant, c’était un élève persévérant et talentueux. A l’âge adulte il voyagea dans plusieurs pays occidentaux et en Chine pour étudier1. C’était un homme travailleur et rigoureux dans l’accomplissement de sa besogne.
Une dizaine d’année avant la fin de sa vie, il alla faire une retraite sur le mont Kurama (Japon) pour y pratiquer le jeûne et la méditation pendant 21 jours.
Le vingt-et-unième jour il reçu une forte énergie sur le dessus de sa tête. C’est de ce ressenti qu’est né le Système de Guérison Usui.

Après avoir utilisé le Reiki sur lui-même, il en fit bénéficier sa famille. Devant le succès de ses traitements, il décida d’en faire profiter un plus large public.
Au mois d’avril 1921, onzième année de la période Taisho, il ouvrit une clinique à Harajuku, Aoyama, Tokyo. Sa clinique avait une réputation telle que d’innombrables patients la fréquentaient (certain venaient de très loin).
Dans le même temps il animait des ateliers destinés à enseigner afin de répandre sa connaissance et sa méthode.
En septembre 1923 un violent tremblement de terre (nommé Kanto) secoua Tokyo. Mikao Usui, le « docteur » Usui fit construire une clinique sur place pour soigner les survivants. Rapidement saturée, il en fit construire une autre à Nakano l’année suivante. Dans ces cliniques il soignait les blessés avec l’énergie du Reiki.
Sa renommée devint nationale et il était appelé partout au Japon pour enseigner et soigner.
Durant un séjour à Fukuyama, le neuf mars 1926, quinzième année de la période Taisho, il fut touché par un accident vasculaire cérébral qui lui fut fatal. Il avait alors soixante deux ans et laissait une femme, Sadako, un fils, Fuji et une fille.
Son fils repris les affaires familiales après la mort de son père, selon la tradition japonaise.

 

Cet article est tiré de recherches personnelles sur l’histoire de Mikao Usui mais également et surtout des livres de Franck Arjava Petter (le Legs du docteur Usui, Feu de Reiki…) aux éditions Niando.

Commenter l'article