Le Reiki : explication scientifique ?

9
sciences

Je vous propose là un article paru dans www.passeportsante.net.

Leur approche prudente n’en est que plus intéressante.

 

C’est à chacun de se faire son opinion. Il n’y a de vérité que celle qui nous est propre.

 

 

 

Les concepts se trouvant à la base des thérapies énergétiques telles que le Reiki ont des points communs théoriques avec divers modèles proposés en physique moderne. Bien sûr, aucun de ces modèles n’a été expérimentalement lié à la médecine ou à des résultats cliniques.

Les modèles proposés en bio-électromagnétisme, en physique quantique ou selon la théorie des supercordes, par exemple, sont cohérents avec les écrits orientaux. Ceux-ci laissent entendre qu’une vibration extrêmement subtile pourrait constituer le substrat de la matière telle que nous la connaissons. Elle pourrait par conséquent, avoir un rôle à jouer dans la santé et la maladie.

Bien que ce domaine de recherche soit encore tout nouveau, ces liens donnent à penser que les bases théoriques du Reiki et des autres thérapies énergétiques pourraient ne pas être en contradiction avec les modèles scientifiques actuels.

 

Article original

Commentaires

Eléa
27 novembre 2013

Bonjour Patrick,

Oui effectivement , j’ai lu votre article sur le débat médecine/reiki, qui m’a beaucoup intéressé et auquel j’adhère tout à fait .
Et c’est d’ailleurs pour cette raison que je n’y ai pas mis mon grain de sel 😉 .

J’ai trouvé opportun que vous mettiez ce type d’articles dans votre blog …au moins nous sommes assurés ,nous internautes , qu’il n’y a pas de risque de dérives sectaires au sein de votre association.

C’est entendu , je vous tiendrai au courant de mes avancées (s’il y en a) sur mes recherches concernant l’ Orgone.

J’aime beaucoup ce site , et je vous remercie de m’avoir répondu à chaque fois, car cela a véritablement su éclairer mes pensées!
L’effet Reiki sans doute 😉 ?!

Alors oui , je pense que je vais adhérer à votre association prochainement , vu son sérieux et son approche assez novatrice du Reiki qui me plaît bien .

La plupart des sites qui parlent de ce sujet, renvoient (d’après moi et des amis) une image très « sélect » et un tantinet trop classique à mon goût , or là, on sent un peu de fraîcheur et de modernité (tout en respectant les valeurs de Mikao Usui et en respectant sa mémoire) ça ne peut faire que du bien !! 🙂

J’ignorai totalement que certains médecins pouvait parler de Reiki à leur patients!
Pour les cas d’anesthésie, l’auto-hypnose est parfois utilisée , oui ,mais cela étant plus apparenté à une science , je tombe des nues d’apprendre par votre commentaire, que l’énergie de la source universelle, a pu et est utilisée dans un cadre médical !
C’est une bonne nouvelle !

J’aimerais bien avoir un médecin holistique …lui c’est sûr qu’il comprendrait que l’on peut se faire accompagner du Reiki et que cela nous apporte un bien-être qui favorise davantage l’acceptation de ses maux et la guérison ou l’amélioration de l’état de santé général .

Je ne pense pas qu’en France ,il soit facile de trouver un praticien diplômé de médecine général avec un Diplôme annexe de médecine holistique !
J’espère qu’à l’avenir, cela existera.

Je reviendrais bien volontiers sur ce blog, faire des commentaires si vos articles sont à chaque fois aussi intéressants !
Merci de votre amabilité et de vos réponses qui me font avancer ,en tant qu’humaine tout récemment initiée au Reiki 🙂

Si un jour, il vous manque de la main d’œuvre et/ou du temps pour écrire vos articles , sachez que j’ai quelques heures par semaines de disponible en ce moment et que cela me plairait beaucoup de pouvoir participer plus activement à ce blog, (sous réserve de l’accord des membres de l’association ) en écrivant des articles sur des sujets en concordance avec le Reiki , en tant qu’adhérente à ce moment là , et si bien-sûr ma prose et mes sources vous semblent suffisamment fiables et dignes d’intérêt pour être publiées .

Ps: je suis tout à fait en mesure de m’abstenir de mettre des émoticônes/smileys , si cela dérange.
J’espère que ma proposition spontanée ne vous a pas mise mal à l’aise.
Je ne m’attend pas nécessairement à un « oui » , et cela ne m’empêcherait de continuer à suivre votre blog , sachez-le.
Mais j’aime écrire, j’ai un peu de temps, et je m’intéresse à de nombreux sujets c’est pour cela que je vous propose mes services (gracieusement) .
Donc n’hésitez pas 😉

Belle journée à vous 🙂

    Patrick
    4 décembre 2013

    Bonjour, Eléa,

    Merci pour l’intérêt que vous portez à nos articles du blog.

    Après délibération avec les membres du bureau, nous acceptons votre participation bénévole pour la production d’articles en rapport avec le Reiki.

    Les émoticônes ne sont pas acceptés dans le corps des articles, mais ils mettent de la couleur à vos commentaires.

    Le mieux c’est de nous contacter par courriel pour avoir notre numéro de téléphone. Nous pourrons ainsi poser un cadre formel à vos articles.

    Cordialement.

      Eléa
      7 décembre 2013

      Bonjour Patrick,

      Je suis ravie de cette nouvelle !
      Merci à tous les membres du bureau d’accepter ma participation à votre blog !
      Il est évident que je m’abstiendrai de mettre des émoticônes, lors de la rédaction des articles, que j’espère nombreux !
      Cela ne sera pas facile ,étant donné que c’était une habitude et effectivement je m’en servais pour essayer d’égayer mes commentaires…
      Il faudra que je rédige d’une façon vivante,sans m’aider de ces smileys,au vu de vos articles, je sais que c’est possible ! Donc… j’ai bon espoir de me sevrer des émoticônes sans risquer d’ impact négatif sur ma rédaction.
      Je ferai de mon mieux, soyez-en sûr!

      Cordialement .

      Eléa

Eléa
26 novembre 2013

Bonsoir Patrick,

Je comprends tout à fait votre position .
Toutefois, mon propos n’était pas de sous entendre que le Reiki remplaçait la médecine et encore moins de me permettre de véhiculer l’idée fausse et dangereuse , qu’un patient atteint d’un cancer en phase terminale sitôt traité au Reiki se remettrait à danser la gigue 😉 .

J’ai seulement voulu brosser une sorte de futur idéal et possible lequel consisterait à terme , à pouvoir se passer de la médecine dite allopathique qui n’est pas sans douleurs ou sans induire d’autres troubles.
Ceci étant dit , je vous remercie d’avoir en me répondant de cette façon , prouvé l’intégrité de votre association et votre sérieux en matière de thérapeutiques douces Reiki et assimilé.

En ce qui concerne , l’Orgone, je pense qu’il serait de bonne augure, que d’autres personnes (pas nécessairement physiciennes) , se ré-intéressent aux travaux de REICH et donnent ainsi une nouvelle chance à cette énergie de montrer toute sa palette de bienfaits lesquels, intuitivement ,ne me semblent avoir été totalement bien cernés .
D’autre part comme je l’ai supposé dans mon précédent commentaire…si ça se trouve c’est le Reiki !
Effectivement le présent est quelque chose de tangible, mais savoir que tout est possible augure d’un plus bel avenir encore , lequel je l’espère sera davantage parsemé de découvertes ésotériques, naturelles, énergétiques ..que de pur science ,certes à ce jour complémentaire et importante, mais parfois manquant cruellement de souplesse et d’émotions 😉 .

    Patrick
    27 novembre 2013

    Bonjour, Elea,

    Oui j’avais bien compris votre position, mais j’ai profité de votre commentaire pour dire ma position dans le débat médecine/reiki.
    Effectivement, ce qui est souvent reproché à la médecine de nos jours, c’est sa rigidité de pensée et son manque d’empathie.
    Cela change. Le milieu médical est de plus en plus ouvert à des approches non-conventionnelles de la maladie. Notamment en faisant accompagner le patient par des techniques énergétiques non-médicales comme le Reiki.

    Pour l’Orgone, j’ai peu d’information. Si vous le voulez bien, tenez moi informé de vos recherches dans ce domaine par l’intermédiaire de ce blog ou en adhérant à notre association.

    Pour finir, je partage complètement votre votre propos sur « le présent ».

    Merci de vos commentaires passionnants.

Eléa
24 novembre 2013

Bonsoir Patrick,

Très bien. Merci de cette réponse particulièrement étayée avec une approche scientifique mais tout à fait compréhensible, même pour une personne qui n’aurait que peu de notions sur la physique quantique .:)
A l’issu de votre explication, les choses m’apparaissent plus clairement ….
Mais en secret, je souhaite profondément qu’un jour ,même lointain, les humains s’auto-guérissent naturellement , de manière énergétique et ce, sans allopathie trop agressive pour un être vivant , ou chirurgie invasive , sans souffrance!

J’aimerai un éveil des consciences sur le fait que nous possédons tous en nous la capacité de nous soigner, de mettre fin à nos maux en comprenant tout simplement la façon dont cela se produit, la manière dont on tombe malade .

Que l’on s’intéresse au corps physique n’est pas suffisant , la médecine est apparu il y a si longtemps !
Il est tant de comprendre au moins qu’il y a 3 corps « de base  » sur lesquels on peut agir déjà soi-même en s’interrogeant et que l’ensemble de ces couches (koshas) au nombre de 7 selon Rudolf Steiner et d’autres théosophistes , 9 pour d’autres , jouent un rôle sur l’affection, les maux, dont peuvent souffrir une personne.

Il est vrai que nous avons progressé, puisque nous nous sommes intéressés au corps émotionnel , en inventant la psychologie et la psychiatrie.
Cela nous a permis de prendre en considération la nature somatique , psychologique de la plupart des problèmes de santé qu’ils soient récents ou anciens .

Bien…Mais …Qu’attendons nous, qu’attendent-ils tous ,pour s’intéresser désormais aux corps causal ?
Il est temps de faire un bond en avant.
Il est temps de se laisser guider par nos intuitions tous autant que nous sommes, et de ne pas nécessairement chercher le pourquoi du comment, par rapport aux énergies mais juste de se rendre compte qu’il est possible d’empêcher une maladie de s’installer .

J’aimerais tant que les personnes soient informés que c’est une brèche (dont les causes sont vibratoires d’après mes constats) dans un des koshas qui laisse pénétrer de corps en corps des énergies négatives , et se poser sur le corps physique lequel sans protection est perméable à toutes affections, qui les rend « malade ».

Toutes les personnes qui soignent (qu’elle voient ou sentent par le toucher les différents corps) envoient de l’énergie (Reiki, magnétisme ) là où elles ressentent une ou plusieurs brèches autour du patient .

Toutefois , cela suffit si et seulement si ,après la personne se posent certaines questions telles : « pourquoi ai-je commencé à sentir cette douleur » , »quand était-ce la première fois qu’elle st apparue?  » « à quoi, quels souvenirs, quels ressentis est-elle liée « , et enfin « que faire , que changer en moi, dans mes habitudes pour que la douleur s’arrête ou ne revienne plus ? »
… »Que n’ai-je pas compris pour que mon corps physique me fasse si mal ? »
. En s’interrogeant et en étant honnête envers soi-même , on arrive, en disséquant les causes de la maladie, de la douleur à remonter un peu le temps, en comprenant qu’avant d’avoir par exemple une hernie , il y avait eu des signaux d’alerte et lorsque l’on se remet dans le contexte on sait alors très précisément ce qui a fait que ce jour là,
nous avons été blessé(e)s et que ce micro choc a laissé une vibration négative se faufiler dans un des koshas
laquelle a été ignorée consciemment ou non, les multiples signes d’alerte de nos corps n’ont pas été écoutés…jusqu’à ce que la maladie se déclare et que nous soyons alors mis au pied du mur avec 3 options:
1)se battre et comprendre l’origine de ce mal
2)se battre certes, mais sans changer d’un iota et sans se poser de questions pour comprendre ! et donc s’exposer à un continuité, une aggravation ou une reprise de la maladie uniquement car les leçons n’auront pas été comprises .
3) se laisser mourir

C’est un travail qui peut-être très long d’où selon moi, la nécessité de » prévenir plutôt que guérir » 🙂
Ainsi, à la moindre perturbation énergétique (les 3/4 du temps, émotionnelles) , la personne apprend qu’il faut respirer , pour relâcher les nadis /méridiens , et ainsi les mauvaises vibrations sont évacuées et donc ses koshas panseront eux même ces brèches énergétiques , dès le tout début de cette prise de conscience.
Il n’y aurait plus qu’ à insuffler de l’énergie de l’intérieur si nous savons le faire (nous en tant qu’émetteur-récepteur donc ) ou bien de l’extérieur avec l’aide d’une personne qui pratique le Reiki ou au minimum le Magnétisme .

Je suis convaincue que si chaque être s’insufflait ou recevait d’une tierce personne, une énergie positive exclusivement, à chaque petit tracas de la vie et ce quotidiennement , nous serions tous si zen, si sereins, que la maladie ne pourrait plus exister !
Les maux ,oui peut-être encore quelques temps , mais pas la maladie puisque le nécessaire serait fait dès le début.
Cela ne deviendrait jamais grave , ainsi.
Ce n’est pas utopique, c’est réalisable et ce sera enfin le cas lors d’un éveil massif des consciences. (mais …quand ? 😉 )

Toute autre question :
Une énergie aurait été découverte , détectée, en 1933, par le psychiatre Wilhelm Reich, il s’agit de l’Orgone .
Malheureusement, ses travaux pourtant bien menés et intéressants, avec des preuves sur certaines plantes et animaux , n’ont pas suffit pas à convaincre la communauté scientifique de sa réalité .
Alors ,selon vos connaissances, et votre ressenti, s’agit- il d’une énième énergie existant dans notre monde ou bien est-ce le Reiki ou l’ agapê qui aurait été redécouvert en 1933 ,mais pas assez bien étudié et donc limité à un de ses aspects ?
Mikao Usui lui ,a re-découvert le Reiki en 1922, soit 11 ans avant que ce médecin ne s’intéresse à cette « nouvelle énergie » , c’est pourquoi cela ne paraît pas impossible , que Mikao Usui et Reich aient tous deux à 11 ans d’intervalle redécouvert la même énergie mais l’un (USUI) l’aurait expérimenté de l’intérieur , de manière spirituelle et aurait compris son pouvoir guérisseur intuitivement (grosso modo) tandis que l’autre (REICH) , lui pur scientifique, n’aurait trouvé que des réponses biologiques car la façon dont il s’y était pris n e pouvait pas donner une autre voie …on était loin de la spiritualité avec sa découverte 😉
Qu’en pensez-vous ?

    Patrick
    26 novembre 2013

    Bonjour, Eléa

    La question que vous soulevez, celle de la capacité de chacun à s’auto-guérir, voire à éviter la maladie par une hygiène de vie appropriée, est au coeur du débat à propos du Reiki.
    Le Reiki amène-t-il la guérison physique? La réponse est non! C’est un art de guérison spirituelle. Il se trouve qu’accessoirement, la guérison spirituelle favorise la bonne santé physique. Le but du Reiki ne concerne pas en priorité les pathologies physiques. La bonne santé physique peut être une conséquence de l’harmonisation crée par le pouvoir spirituel de l’Univers, pas sa raison d’être.
    Si le Reiki permettait de guérir à coup sur d’une pathologie, ce serait une science et les expériences seraient reproductibles à volonté et constantes dans les effets constatés.
    Affirmer comme certains le prétendent que cet « art de guérison » peu faire disparaitre un cancer ou une allergie chronique relève des tribunaux correctionnels. Et de la mal-honnêteté intellectuelle.
    Par contre on peu affirmer que l’action mise en oeuvre par le processus d’harmonisation met plus ou moins rapidement l’être qui en bénéficie en situation d’améliorer sa capacité à l’auto-guérison. Mon expérience personnelle en Reiki m’a permis de l’observer.
    Pour autant, il est fortement conseillé à une personne malade de poursuivre les visites chez son médecin qui seul peut se prononcer sur l’évolution de la maladie.

    Cela dit, le secteur médical est une branche de l’économie moderne qui produit une forte valeur ajoutée. Il me semble naturel que ses acteurs défendent leur gagne-pain. C’est tout de même grâce à la médecine entre-autre que l’espérance de vie en bonne santé à fortement progressé depuis cent cinquante ans. Et j’insiste à dire que le Reiki n’entre pas dans le champ de la médecine, mais bien dans celui du spirituel. Son action a comme support les énergies subtiles et non pas la physiologie.
    Le Reiki est une voie d’éveil spirituel parmi d’autres. Le Reiki est la voie de l’action pour soi (surtout) et pour les autres. Bénéficier de séances de partage énergétique aide à rester en bonne santé physique, psychique et surtout spirituelle en complémentarité avec les sciences « dures » et les sciences humaines.

    Après ces précisions amicales sur notre position à « Action Reiki », je réponds à votre question sur l’Orgone.

    Selon moi, il est illusoire d’attendre qu’un jour prochain on puisse mesurer les énergies subtiles avec des appareils de mesure physiques. Pour bien comprendre, je reviens un instant à la physique quantique : Comment mesurer le spin quantique avec des instruments de matière « ordinaire » qui sont une accumulation de particules quantiques? Ou comment mesurer les propriétés physique d’une énergie vibratoire avec une accumulation « dense » d’énergie vibratoire?
    Si l’on considère qu’il est utile de réaliser cette expérience, le plus simple est de mesurer l’effet (changement) produit par l’expérimentation. Il en est de même pour l’action de ces énergies subtiles : on peut en constater les effets sans pouvoir quantifier l’énergie utilisée.
    Pasteur a été la risée d’une bonne partie de la communauté scientifique lorsqu’il présenta ses travaux sur la contamination des milieux par les germes de l’air ambiant. Ensuite il a été et est toujours considéré comme un génie. peut-être que Wilhelm Reich…
    On peut espérer de l’avenir pour répondre à cette question. Toutefois, le présent n’est-il pas le seul bien que nous tenions vraiment?

Eléa
20 novembre 2013

Article intéressant ! Toutefois les vibrations qui émanent de choses, de lieux, de gemmes, d’êtres vivants ) ont une explication scientifique et sont mesurables (en hertz) …et pourtant lorsqu’une personne parle de bonnes vibes,ou de vibrations , on pense que c’est du folklore , que ça n’existe pas , et on le rattache aux croyances ou à l’ésotérisme . Alors que nul besoin d’y croire, cette énergie on peut tous la ressentir…il faut juste savoir se mettre un peu à l’écoute ( mais dans le monde dans lequel nous vivons , j’admets que c’est assez difficile).
L’approche du Reiki , même scientifique ,selon moi, ne permet pas pour autant de développer certaines mentalités.
Ce n’est parce qu’un scientifique trouvera une raison d’être logique, à cette énergie, que tout à coup, les personnes les plus cartésiennes vont se dire:  » Parbleu ! Mais oui c’est évident ! le Reiki existe et est présent en toutes choses..!! » .
Non… Je pense qu’il faut un déclic intérieur pour changer la pensée des purs rationnels , des ultra cartésiens qui systématiquement ont tendance à rejeter en bloc tout ce qui a trait à l’ésotérisme , tout ce qui est énergétique et peux guérir.
Et pourquoi ? Eh bien parce que ça bouleverse bien trop leurs certitudes entre autres.
Pour eux, guérir passe par la médecine allopathique, le fait qu’une énergie puisse faire ce travail signifierait que nous n’avons alors plus besoin (ou de moins en moins ) de la médecine, Si le corps est effectivement capable de s’auto-guérir , (et il l’est je n’ai aucun doute là- dessus)il y aura un sérieux manque à gagner pour une bonne partie de l’humanité ! 😉
Donc pour ma part, bien que l’avis scientifique de cet article est très intéressant et logique, ça ne modifiera pas pour autant les consciences …. car l’humain n’aime pas changer , c’est difficile d’abandonner des certitudes,et de reconnaître que l’on s’est trompé, d’admettre qu’il y a bien d’autres méthodes pour soigner, pour aller mieux et que celles-ci sont de plus dépourvues d’effets secondaires. Ce serait un séisme dans la communauté des réfractaires à l’ésotérisme. Donc c’est un bon début, que la science s’intéresse au Reiki et tente de l’expliquer ,mais tant que les personnes ne comprennent pas , ne changent pas de l’intérieur et ne se connectent pas à leur essence ,même s’ils avaient la possibilité de l’expérimenter ,et même d’aller mieux ils seraient capables d’invoquer une histoire de méthode Coué/d’auto-suggestion pour expliquer rationnellement leur guérison, leur bien- être retrouvé…J’ai pu le constater à maintes reprises pour le magnétisme( lui aussi longuement étudié, disséqué par la communauté scientifique et affublé du nom : Mesmérisme pour avoir une certaine légitimité au 19ème siècle)…et pour l »instant le Reiki est à peu près pris de la même façon.Il y aura toujours des détracteurs , des gens de mauvaises foi qui nieront cette énergie (Reiki ou magnétisme)
Si en revanche une sommité(ou plusieurs) malade(avec radios, scann à l’appui en guise de preuve) était filmée avant une séance de Reiki et après plusieurs séances , là peut-être que cela stupéfierait suffisamment de monde pour qu’au minimum , ce mot entre dans le vocabulaire et que les gens s’y intéresse de près!
Dans le cas où le Reiki permettrait par exemple de faire avancer des véhicules ou de générer une puissance qui nous éclaire et nous chauffe, il y aurait fort à parier que là, ça intéresserait le monde entier et jamais il ne serait remis en question, si ? 😉
Le jour où cette énergie ne sera plus associée ni à la religion, ni à la spiritualité, alors les gens n’auront plus de réticence à l’égard de son pouvoir guérisseur et de cohésion entre les êtres.

    Patrick
    23 novembre 2013

    Bonsoir, Eléa,

    Votre commentaire est bien construit. Toutefois, mon propos, en postant cet article, était simplement d’informer et non pas de convaincre.
    Le Reiki n’entre pas en concurrence avec la médecine légale ni avec quelque forme de science que ce soit. Elle accompagne, harmonise, en faisant intervenir les énergies subtiles.
    C’est ce que je crois et ce que croient celles et ceux qui s’intéressent ou pratiquent les thérapies dites parallèles ou douces.
    Bien sur les rationalistes sont nos détracteurs. Cela permet de se remettre en question et d’avancer.

    Cependant, les travaux en physique depuis la fin du 19ème siècle, semblent apporter de l’eau à notre moulin du fait de la dualité onde-corpuscule ou dualité onde-particule. C’est un principe selon lequel tous les objets physiques peuvent présenter des propriétés d’ondes ou de particules. La manifestation de ces propriétés ne dépend pas seulement de l’objet physique pris isolément, mais aussi de tout l’appareillage de mesure. Ce concept fait partie des fondements de la mécanique quantique.
    C’est Albert Einstein qui proposa une équation décrivant ce phénomène.

    Pourtant, A. Einstein ne pouvait admettre que la physique ne soit pas locale. En effet, la localité exige que les causes d’une action et ses effets immédiats se produisent au même endroit.
    Ainsi, lorsque deux particules intriquées sont séparées par un jour-lumière, l’action sur une de ces particules sera ressenti par l’autre seulement un jour plus tard après que l’effet ait voyagé à la vitesse de la lumière. Il ne peut y avoir d’action à distance.

    Mais pour Niels Bohr les choses ne sont pas aussi simple. Ses équations décrivent un monde où règne « la non-localité » : une influence peut se transmettre instantanément entre deux particules ou deux systèmes de particules, dépassant ainsi la limite fixée par la vitesse de la lumière. Si bien qu’une cause en un lieu donné peut avoir un effet immédiat en un lieu éloigné » (in Le grand roman de la physique quantique). Il y a action à distance.

    Qu’en est-il pour le Reiki ?

    Depuis le débat sans fin entre A. Einstein et N. Bohr sur la nature de la réalité, la physique expérimentale et de nouveaux champs de recherche comme le bio-magnétisme laissent supposer un monde encore plus complexe ou l’énergie vibratoire emplit tout l’espace.

    Jusqu’à présent l’action du Reiki ne peut être démontrée par la science. Bien que de nombreuses expériences ait été réalisées pendant la guerre froide à propos des ondes de basses fréquences.

    Au fond, selon les théories de la physique, au moment du Big Bang, l’Univers était tout entier contenu dans un espace infiniment petit. Chaque parcelle d’énergie était au contact (en réaction) de toutes les autres. Intriquée dirait-on aujourd’hui.
    Notre cerveau travaille en permanence. Il modifie sa structure chimique et des ondes de basses fréquences sont émises.
    Aussi, imaginer que nous puissions adresser de manière consciente, par la concentration, des formes-pensées qui sont de l’énergie vibratoire, à d’autres formes d’énergie vibratoire dans le temps et dans l’espace ne me semble pas si absurde que cela.
    L’Univers est « énergie et ondes » découvertes ou à découvrir. Être initié permet peut-être de concentrer une partie du spectre de cette énergie et de la diriger dans un objectif d’harmonisation universelle et/ou singulière.

    Mais gardons-nous de crier victoire. Les points communs qui existent ou semblent exister entre les découvertes de la science actuelle et le Reiki ne sont peut-être qu’illusoire. L’avenir aura le dernier mot.

Commenter l'article