Le visible et l’invisible

0

 Le visible, c’est ce que notre œil perçoit, ce que l’on voit . L’invisible c’est ce qui ne peut être perçu par la vue. Le vent est invisible. On sait que le vent existe parce que il agite les branches des arbres, caresse notre joue ou fait voler la poussière.

 

 

Visible et invisible constituent le réel, le concret, ce qui constitue notre quotidien.

 

Mais de quel réel parle-t-on ?

 

 

Pour Albert Einstein, la physique (relativiste) est locale. C’est à dire que tout évènement qui se produit en un point A n’affectera un point B qu’après que l’information ai voyagé d’un point à l’autre à la vitesse de la lumière. Il ne peut y avoir d’action instantanée à distance.

 

Pour la physique (quantique) de Niels Bohr, une influence peut se transmettre instantanément entre deux systèmes, quelle que soit la distance qui les sépare, dépassant ainsi la limite fixée par la vitesse de la lumière. C’est-à-dire qu’une action (une cause) en un point A peut avoir un effet immédiat en un point B. Il n’y a pas « localité ». Il peut y avoir action instantanée à distance.

 

 

Mon propos n’est pas de tenter une validation du Reiki par une pseudo approche scientifique. Juste montrer que le réel est plus complexe qu’il n’y paraît.

 

Lorsque le praticien Reiki traite une situation à distance, il met en œuvre le « pouvoir spirituel de l’Univers ». Est-ce une action purement « magique », ou alors la volonté, le pouvoir de la pensée peuvent-ils emprunter des voies qui ne sont pas encore mesurables mais tout-à-fait réelles?

 

Je vous laisse méditer sur la nature de ce « pouvoir spirituel de l’Univers » selon Mikao Usui.

 

Commenter l'article