Le Reiki et la maladie

0
malade

La question souvent soulevée est celle de la capacité de chacun à s’auto-guérir, voire à éviter la maladie par une hygiène de vie appropriée. Elle est au coeur du débat à propos du Reiki.
Le Reiki amène-t-il la guérison physique et/ou psychique ? La réponse est non !

En tout cas si l’on croit qu’une séance de partage énergétique va guérir une pathologie « par magie ».

 

Affirmer comme certains(es) le prétendent que cet « art de guérison » peut faire disparaitre un cancer ou une allergie chronique relève des tribunaux correctionnels ou d’une cours d’assise ! Cela suppose une réelle mal-honnêteté.

 

Le/la praticien(e) Reiki peut être médecin. Mais son doctorat lui a été décerné par la faculté de médecine et non pas par une initiation au Reiki !

Si le Reiki permettait de guérir à coup sûr une pathologie, ce serait une science et les expériences seraient reproductibles et constantes dans les effets constatés. Or, ce n’est pas le cas.

 

Le Reiki est un art de guérison spirituelle.

Il se trouve qu’accessoirement, la guérison spirituelle favorise la bonne santé physique et/ou psychique. Le but du Reiki ne concerne pas en priorité les pathologies physiques. La bonne santé physique peut être une conséquence de l’harmonisation créée par le pouvoir spirituel de l’Univers, pas sa raison d’être.
Par contre on peut affirmer que l’action mise en oeuvre par le processus d’harmonisation met plus ou moins rapidement l’être qui en bénéficie en situation d’améliorer sa capacité à l’auto-guérison. Mon expérience personnelle en Reiki pratique m’a permise de l’observer.

Pour autant, il est fortement conseillé à une personne malade de poursuivre les visites chez son médecin qui seul peut se prononcer sur l’évolution de la maladie et du traitement qui lui semble adapté.

 

Le secteur médical, fortement décrié par certains(es) adeptes des « médecines douces », est une branche de l’économie moderne qui produit une forte valeur ajoutée. Il me semble naturel que ses acteurs défendent leur gagne-pain. C’est tout de même grâce à la médecine entre-autre que l’espérance de vie en bonne santé à fortement progressé depuis cent cinquante ans.

 

Et j’insiste à dire que le Reiki n’entre pas dans le champ de la médecine, mais bien dans celui du spirituel. Son action a comme support les énergies subtiles et non pas la physiologie.
Le Reiki est une voie d’éveil spirituel parmi d’autres. Le Reiki est la voie de l’action pour soi (surtout) et pour les autres.

 

Bénéficier de séances de partage énergétique aide à rester en bonne santé à tous les niveaux en complémentarité avec les sciences « dures » et les sciences humaines.

A chacun(e) d’en faire l’expérience s’il/elle le souhaite.

 

Prenez soin de vous.

Commenter l'article